FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    14/11/2017 : Nantes 16/11/2017 : Abbaretz 5/12/2017 : Secteur du Pays de Retz

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > Cessation d’activité laitière : la solution inavouée !

Cessation d’activité laitière : la solution inavouée !

vendredi 18 juin 2010

Encore une fois le ministère de l’agriculture persiste dans l’élimination des exploitations. Après avoir augmenté le quota national de 2%, malgré la crise et les restrictions budgétaires annoncées, le ministère incite, par des aides à la cessation laitière, les producteurs à arrêter la production laitière !

La DDT 53 à confié aux laiteries du département le soin de sonder les producteurs susceptibles d’arrêter. L’intérêt des transformateurs étant de réduire leurs points de collecte, la diffusion de ce programme d’aide se fait sans délai. En contradiction avec cela nous verrons rapidement ces mêmes laiteries inciter au dépassement de quota autorisé, mesure qui assure la surabondance et les prix bas !

Au moment où il est difficile de trouver des exploitations pour des candidats à l’installation, la Confédération paysanne s’oppose à tout programme d’élimination et demande à l’État d’utiliser les moyens financiers dont il dispose pour soutenir une politique de régulation qui favorise le maintien d’un plus grand nombre de paysans et d’une agriculture qui préserve l’environnement.

Communiqué de presse du 18 juin 2010

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire