FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir Les cafés installation à venir

    14/11/17 : Nantes (44) 16/11/17 : Abbaretz (44) 27/11/17 : La Roche sur Yon (85) 5/12/17 : Frossay (44)

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > LACTALIS débouté

LACTALIS débouté

mercredi 21 septembre 2011

Juin 2009, le prix du lait est au plus bas, la Confédération Paysanne bloque plusieurs laiteries, dans la Loire, le Rhône, l’Isère, comme elle l’a fait à plusieurs reprises dans les Pays de la Loire. Un mois après, LACTALIS assigne personnellement en justice Philippe Marquet, Secrétaire Général Confédération Paysanne 42 de l’époque, et réclame 14000 euros de dommages et intérêts. Deux ans après, le 1er juin 2011, un millier de manifestants sont réunis pour le procès devant Tribunal de Grande Instance de St Etienne. Au même instant, une centaine de militants clament leur soutien devant le siège LACTALIS à LAVAL.

Hier jeudi 15 septembre, le tribunal déboute LACALIS de l’ensemble de ses demandes et condamne la société à payer 1500 euros de dédommagement à la Confédération paysanne 42 et à Philippe Marquet.

Une victoire pour la Confédération paysanne mais surtout pour tous les producteurs de lait !

Cette décision de justice conforte le droit de grève des producteurs qui pourront légitiment continuer à se défendre et à être défendus. Rappelons que le contrat LACTALIS inclue une clause interdisant le blocage de ses sites de production sous peine de résiliation. Nous invitons LACTALIS à revoir sa copie en s’inspirant du nouveau contrat France Milk Board.

communiqué de presse conf 53 du 14 septembre 2011

plus d’info sur le sujet

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire