FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    10/10/2017 : à confirmer 07/11/2017 : à Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > Séché : des achats de terres, pourquoi ?

Séché : des achats de terres, pourquoi ?

dimanche 1er avril 2012

Une délégation de la Confédération Paysanne de la Mayenne a rencontré les responsables du groupe Séché à Changé pour échanger sur les projets de l’entreprise à courts et moyens termes.

Les responsables de l’entreprise d’enfouissement de déchets affirment avoir suffisamment de terres en acquisitions pour l’enfouissement à courts termes. Ils n’ont pas de projet à moyen terme de reprise de terres à l’extérieur du périmètre actuel du site. Seules des terres exploitées par des agriculteurs en fin de carrière situées dans le périmètre du site et deux parcelles qui se retrouveront entre la LGV et le site les intéressent.

La Confédération paysanne de la Mayenne prend le groupe Séché « la main dans le sac ». En effet si l’entreprise n’a pas de projet de développement, elle n’a pas à acheter de terres en dehors du périmètre actuel. Pourtant c’est ce qu’elle a fait en achetant dernièrement (au double du prix moyen du secteur) un peu plus de 7 ha, sur lesquels on nous affirme logiquement qu’il n’y aura jamais d’enfouissement. Au cours de l’échange, nous avons constaté qu’il y avait d’autres parcelles dans le même cas.

Nous avons demandé au groupe :

  • soit qu’il revende l’ensemble des terres dont il est propriétaire et qui ne sont pas dans le périmètre,
  • soit de les louer dans le cadre du statut du fermage. En effet ces terres sont actuellement mises à disposition, ce qui nous à amené à dire que le temps des seigneurs était fini, que nous avons changé de siècle et même de millénaire.

Une autre rencontre sera programmée pour aborder l’activité d’enfouissement et les conséquences sur les exploitations, les animaux et les personnes se trouvant autour des sites de stockage des déchets.

Communiqué de presse CP 53 du 30 mars 2012

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire