FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    12/09 Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > THT : une parodie de démocratie

THT : une parodie de démocratie

mardi 13 juillet 2010

Présente aux réunions organisées par la préfecture pour informer toutes les parties concernant le projet THT Cotentin-Maine, la Confédération paysanne s’indigne de cette parodie de démocratie puisque dès 2005, lors du débat public, la population a montré son hostilité au projet tout en apportant d’autres réponses au problème énergétique.

Aujourd’hui nous attendons la ferme expérimentale qui nous est promise depuis 5 ans. Elle devrait voir le jour avec ce projet mais se sera encore 8 ans de perdu ! Malgré le discours très optimiste de RTE et de l’Etat, les problèmes existent dans les exploitations qui se trouvent sous les lignes (affaire Marcouyoux entre autre).

Nous exigeons une étude épidémiologique tant sur le plan humain pour les exploitants vivant à proximité des lignes THT, mais aussi animale afin de ne pas mettre de nouvelles exploitations en péril.

D’autre part nous refusons l’implantation de centrale solaire au sol pour stopper le grignotage de terre agricole sachant qu’il existe suffisamment d’emplacement disponible pour ces panneaux.

Enfin, nous nous réjouissons que la FDSEA de dise prête à rejoindre toutes les organisations qui sont engagées sur ces combats depuis le début.

Communiqué de presse du 13 juillet 2010

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire