FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir Les cafés installation à venir

    27/11/17 : La Roche sur Yon (85) 5/12/17 : Frossay (44)

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > 2032 : pas de terres, pas de paysans, pas d’aliments

2032 : pas de terres, pas de paysans, pas d’aliments

mardi 24 avril 2012

En grève de la faim depuis le 11 avril, Françoise Verchère, Marcel Thébault et Michel Tarin réclament l’annulation de la Déclaration d’utilité publique du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes (44), et la suspension des procédures d’expropriations et d’expulsions le temps que 4 recours juridiques arrivent à leurs termes.

En soutien aux grévistes de la faim, un marché de producteurs fermiers sans produits a été organisé le 21 avril.

L’idée était simple et efficace : installer un marché, mais sans aucun produit sur les étals. Pourquoi ? Pour montrer ce que seront devenus les marchés en 2032 si les décideurs politiques ne stoppent pas le bétonnage des terres agricoles, en particulier les projets comme celui d’un aéroport supplémentaire à Notre Dame des Landes. Il n’y aura alors plus suffisamment de terres, plus de paysans, et donc plus de produits à vendre.

Évolution de la population mondiale, de la surface agricole et du nombre de paysans de 2002 à 2032

La France, entre 2002 et 2012, a perdu 3 % de sa SAU (Surface Agricole Utile). Soit 810 000 ha urbanisés, l’équivalent d’un département tous les 7 ans. Si la tendance se poursuit, en 2032 on aura encore perdu 1, 62 millions d’ha, soit l’équivalent de 4 fois la SAU de la Loire-Atlantique (SAU de la Loire-Atlantique = 407 500 ha).

Alimentation

Un chinois a 10 ares de terre cultivable pour se nourrir. Il mange l’équivalent de 370 kg de céréales par an (dont 200 kg transformés en alimentation animale). Un américain mange l’équivalent de 900 kg de céréales.

Sur la base de la consommation chinoise (un peu supérieure à la moyenne mondiale), les 1.620.000 ha que l’on va urbaniser en France dans les 20 ans qui viennent, pourraient nourrir 16 Millions d’habitants. 2012 : le Pic-Pétrolier (Peak-Oil, moment à partir duquel la production plafonne et va commencer à décliner) 2012 : le Pic-Alimentaire (Peak-Food) ?

Et on veut expulser des paysans à la fin 2012 pour urbaniser 1650 ha ?

Bocage et production d’énergie

Le bocage, une énergie locale, abondante, vertueuse… Oui mais :  

  • Dans une commune "normalement" remembrée, il reste 50 mètres linéaires (ml) de haies par hectare.
  • A Notre Dame des Landes où il n’y a eu que peu d’arrachages, c’est 200ml/ha
  • 1 km de haie gérée à des fins énergétiques, c’est l’équivalent de 800 litres de fuel produits par an
  • 100ha à Notre Dame des Landes c’est donc un potentiel de production annuel de 16 000 litres de fuel
  • Sachant qu’il faut extraire 2.1 litres de pétrole pour obtenir 1 litre de fuel, cette "ferme" de 100 ha épargne donc chaque année plus de 33000l de pétrole  

A nos calculettes sur chacune de nos fermes, ça peut nous impressionner ou tout au moins nous faire prendre conscience du potentiel détenu ou à mettre en place…  

"Le plan qui casse"

Si un A320 qui décolle de Paris pour aller à New-York s’embarque avec 80 000 litres de kérosène, il faudra 5 années de production à notre ferme de 100 ha pour assurer l’équivalent du vol. Pour peu qu’il revienne, et bien ce sera 10 années x par 100 ha donc 1000 ha très bocagés comme à Notre Dame des Landes pour répondre à ses besoins !

Source : Daniel DURAND (CIVAM)

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire