FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir Les cafés installation à venir

    27/11/17 : La Roche sur Yon (85) 5/12/17 : Frossay (44)

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > 500 agriculteurs crient leur désespoir à Nantes

500 agriculteurs crient leur désespoir à Nantes

lundi 12 avril 2010

500 agriculteurs de Loire-Atlantique, représentant toutes les productions, ont manifesté leur colère le vendredi 9 avril, à l’appel de la Confédération Paysanne, de la Coordination Rurale, de l’APLI (producteurs de lait indépendants) et de viticulteurs. La journée d’action a d’abord pris pour cible les permanences des députés de tout le département. Elles ont été murées, pour symboliser le fait que les politiques mènent les agriculteurs dans le mur en dérégulant l’agriculture. En fin de matinée les manifestants ont convergé vers la Préfecture, où se déroulait le matin même une table ronde sur la viticulture, elle aussi touchée par une crise dramatique. Les éleveurs laitiers étaient eux aussi très présents. Mais après les multiples actions menées depuis 1 an dans le calme, le ton est monté face à l’absence de réponse politique. Le désarroi du monde agricole s’est exprimé par le murage de la Préfecture et le dépôt de quelques "cadeaux" venus des fermes. Les manifestants ont ensuite pris la direction du siège de l’UMP, pour interpeller des représentants du parti majoritaire. Ils ont été stoppés par de nombreux CRS. Lorsqu’enfin une délégation a pu accéder dans le calme au siège de l’UMP, la seule réponse donnée aux agriculteurs a été une vitrine au rideau fermé. Dominique Lebreton, président de la Confédération Paysanne 44 a déploré l’absence de courage politique des élus de l’UMP : "on attend de les rencontrer mais ils ne se montrent pas courageux. Certains d’entre eux partagent notre analyse et savent qu’il y a dans les campagnes des situations dramatiques. On ne veut plus de compassion de leur part, on veut qu’ils agissent : ils doivent changer la loi de modernisation agricole en préparation. Car en l’état elle valide la libéralisation de l’agriculture et la restructuration encore plus forte de la profession." Gérard Durand, membre du comité national, a rappelé l’autre demande : "mettre en place une commission parlementaire, représentative de tous les partis, pour faire un état des lieux de l’agriculture, et en sortir des propositions au regard des enjeux sociaux et de vie des territoires. Garder des paysannes et des paysans sur tous les territoires, c’est un enjeu politique fort que les politiques doivent défendre".

Pour voir des photos de cette journée d’action, cliquez sur le lien ci-dessous : http://www.facebook.com/album.php?a…

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire