FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir Les cafés installation à venir

    14/11/17 : Nantes (44) 16/11/17 : Abbaretz (44) 27/11/17 : La Roche sur Yon (85) 5/12/17 : Frossay (44)

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > Action contre la prime à l’engraissement des jeunes bovins

Action contre la prime à l’engraissement des jeunes bovins

jeudi 29 mars 2012, par Confédération Paysanne de Vendée

Hier soir, la Confédération paysanne, dont une délégation d’éleveurs des Pays de la Loire, a investi les locaux de Coop de France pour dénoncer l’exclusion de milliers d’élevages de l’accès la prime à l’engraissement des jeunes bovins.

Cette prime est triplement discriminatoire : uniquement réservée aux éleveurs abattant plus de 50 jeunes bovins par an, adhérents d’une organisation de producteurs et ayant contractualisé pour les animaux éligibles.

Le seuil de 50 jeunes bovins va pénaliser la majorité des éleveurs en excluant d’office les exploitations individuelles, les petites structures sociétaires et plus généralement les naisseurs-engraisseurs qui maintiennent l’élevage en France, et notamment en Pays de la Loire. Elle ne favorise que les grosses structures d’engraissement qui ont déjà dans le passé fait preuve de leur non-rentabilité, dans le seul objectif de rentabiliser les structures d’abattage et le transport. Elle incitera également les abattoirs à faire pression sur les prix payés aux producteurs.

C’est la promotion de l’industrialisation de la production, de la standardisation de la viande bovine sous prétexte de « professionnalisation » des paysans et au mépris des productions de qualité (génisses d’herbes, bœufs, label, bio…).

Ou sont passées las valeurs de la coopération qui revendiquait l’égalité entre tous ses sociétaires dans la commercialisation de leurs produits ?

La Confédération paysanne demande au Ministère de revoir sa copie et confirme sa décision d’appeler tous les éleveurs à constituer leur dossier d’aide et d’attaquer le décret d’application dès sa parution.

Contact : Christian DROUIN (responsable commission viande bovine) 06 11 62 06 00 Pierre Messager (porte parole) 06 77 72 52 67


Manifestation Confederation Paysanne au siege de… par Confdration_Paysanne-Loir


Occupation de Coop de France par la… par Confederation_paysanne

Voir en ligne : Vidéo de La France Agricole présentant l’action de la Conf’ à Coop de France

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire