FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    13/06 Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Aides PAC ponctionnées : la Conf’44 obtient des garanties du Crédit (...)

Aides PAC ponctionnées : la Conf’44 obtient des garanties du Crédit Agricole

mardi 26 octobre 2010, par Corentin

Une partie des agriculteurs n’a pas reçu l’avance des aides PAC versée il y a quelques jours : des banques s’en étaient saisi pour rembourser les prêts de trésorerie octroyés aux agriculteurs il y a un an face à la crise. La Confédération Paysanne de Loire-Atlantique a dénoncé cette situation auprès du Crédit Agricole et obtenu des engagements.

A l’automne 2009, le gouvernement annonçait une aide ponctuelle aux agriculteurs qui, dans un contexte général de baisse des prix à la production, connaissaient de grosses difficultés. Cette aide consistait en l’octroi de prêts de trésorerie, consentis dans le 1er semestre 2010, remboursables en fin d’année.

Or, il s’avère que, récemment, un acompte a été versé aux agriculteurs sur les primes PAC mais que certains d’entre eux ne l’ont pas reçu car la banque s’en était saisie avant l’arrivée sur le compte afin de rembourser ces prêts de trésorerie. Pour ceux qui sont en situation tendue, cela est lourd de conséquence.

C’est pourquoi une délégation de la Confédération Paysanne s’est rendue aujourd’hui au Crédit Agricole, principale banque des agriculteurs, pour protester contre cette attitude.

Après une longue entrevue avec des responsables de la Caisse départementale, ceux-ci se sont engagés sur quatre points :

  • A prendre contact avec tous les agriculteurs qui ont subi ces prélèvements.
  • A leur proposer un nouveau prêt court terme aux mêmes conditions, sans frais de dossier, jusqu’au versement total des aides PAC en décembre.
  • A rembourser des agios qui auraient éventuellement été prélevés dans la période intermédiaire.
  • Enfin, le Crédit Agricole s’engage pour l’avenir à adresser une lettre à l’agriculteur quelques jours avant pour l’avertir qu’un tel prélèvement sera effectué.

Le souhait de la Confédération Paysanne est, en effet, que de telles pratiques ne se renouvellent pas car elles sont très mal vécues par des agriculteurs en situation fragile et confrontés à un contexte difficile où ils n’ont désormais plus guère de visibilité.

Nous demandons désormais aux autres établissements bancaires d’appliquer les mêmes mesures pour les prêts de trésorerie consentis aux agriculteurs.

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire