FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    14/11/2017 : Nantes 16/11/2017 : Abbaretz 5/12/2017 : Secteur du Pays de Retz

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Bassines du sud-Vendée : 20 millions d’euros jetés à l’eau

Bassines du sud-Vendée : 20 millions d’euros jetés à l’eau

jeudi 19 septembre 2013, par Confédération Paysanne de Vendée

La Confédération paysanne de Vendée a déposé ce jour sa contribution à l’enquête publique sur la création de neuf réserves de substitution dans le sud-Vendée.

20 millions d’euros d’argent publique vont être dépensés pour maintenir à bout de bras un système agricole d’un autre temps sans créer aucun emploi. A l’heure de la rigueur budgétaire et du chômage de masse, comment l’Etat et le Conseil général peuvent dépenser autant dans ce projet bien utile que pour quelques individus ? La Confédération paysanne propose que cette somme soit réorientée vers l’installation de paysans, le soutien aux éleveurs et l’accompagnement du changements de pratiques agricoles.

La Confédération paysanne est favorable à l’irrigation, dès lors qu’elle est orientée vers des productions à haute valeur ajoutée qui favorisent l’emploi (ce qui n’est pas le cas du maïs grain exporté) et pour la sécurisation des systèmes fourragers des éleveurs. Par ailleurs, ce projet est en totale contradiction avec le projet d’agro-écologie de M. Le Foll, Ministre de agriculture. La Confédération paysanne demande à l’Etat et aux élus de la majorité en place de faire preuve de cohérence et de stopper leur soutien à ce projet.

Contact : Hubert Piveteau, porte-parole : 06-82-91-69-24 Michel Jolly, porte-parole : 06-72-72-69-97

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire