FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    13/06 Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Compétitivité ou compétitivité

COMMUNIQUE DE PRESSE

Compétitivité ou compétitivité

Nantes, le 14 janvier 2011

mercredi 19 janvier 2011

Depuis des mois la crise agricole subie par les paysans de France, toutes productions d’élevages confondues, provoque des débats sur les causes de cette situation.

Pour nous l’absence de politique agricole européenne ou la mise en œuvre très libérale de Fischer Boel est une des causes de cette situation, amplifiée par l’application FNSEA française de cette PAC.

Pour la FNSEA tout est dû aux distorsions de concurrence entre les pays membres, notamment entre l’Allemagne et la France.

Cette compétitivité a plusieurs noms pour la profession : mélamine chinoise, dioxine allemande, farines animales françaises …. Autant d’accidents alimentaires des animaux qui ont un coût collectif désastreux tant du point de vue économique que du point de vue santé publique.

Depuis toujours nous condamnons ces pratiques et nous considérons que les propositions du Président de la FNSEA montre bien l’obstination à s’enfoncer dans ces pratiques en proposant de nourrir les animaux français avec des sous-produits maïs OGM importés tout en exportant nos céréales.

Pour nous la performance et la compétitivité passe par un maximum de paysans, synonyme de valeur ajoutée.

Contact : Pierre MESSAGER : 06.77.72.52.67. Patrick BARON : 06.71.40.07.22.

Confédération Paysanne des Pays de la Loire Syndicats pour une agriculture paysanne et la défense de ses travailleurs Membre de la Coordination Européenne Via Campesina (ECVC)

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire