FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %
  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    09/05 Châteaubriant

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > La Conf rencontre le préfet

La Conf rencontre le préfet

mercredi 9 octobre 2013, par animation53

Lundi 7 octobre 2013 en Préfecture, Monsieur Philippe Vignes, Préfet de la Mayenne accompagné de Monsieur Pierre Barbera, Directeur adjoint de la DDT a reçu quatre représentants de la Confédération paysanne.

La Confédération Paysanne a souligné les incohérences de la politique agricole mayennaise qui consiste à sevrer de moyens de production les structures les plus modestes pour en donner plus à ceux qui en ont déjà beaucoup. Loin d’apporter les bons remèdes aux maux dont souffre la paysannerie, cette politique élitiste accélère sans cesse l’exode de l’emploi rural en Mayenne. Nous préconisons une répartition plus juste des moyens de productions pour permettre la consolidation des exploitations qui en ont besoin.

Sur la PAC, la Confédération paysanne est déçue : le socle d’injustices sur lequel repose la PAC commençait à se fissurer, mais le discours de Cournon a consolidé l’édifice. Tout n’est pas encore décidé et nous poursuivons notre travail pour obtenir une répartition des aides couplées la plus juste possible et un 2ème pilier qui soit réellement un outil d’aide à la transition de l’agriculture vers l’agro-écologie. D’autre part, Monsieur le Préfet nous a indiqué qu’APROCHIM fera l’objet d’une mise en demeure « de quelques semaines » pour la mise en place de nouvelles dispositions techniques visant à stopper la pollution. La Confédération paysanne juge complaisante l’attitude de l’Etat vis-à-vis de l’industriel. En outre, nous continuons de demander que le chiffrage des indemnités soit rapidement mis en œuvre pour tous les agriculteurs du secteur, qu’ils fassent l’objet de séquestres ou non.

En fin d’audience, fort de son expérience à travers la France, Monsieur le Préfet a souligné la cohérence et l’universalité du projet porté par la Confédération paysanne. Nous attendons pour notre part d’être convaincus de la cohérence des choix de Monsieur le Préfet.

De gauche à droite : Raphaël Bellanger, porte parole Confédération paysanne Mayenne, Pierre Barbera, Directeur adjoint de la DDT Claire Garrot, Elue chambre Philippe Vignes, Préfet de la Mayenne, Colette Debieu, membre du Comité national Confédération paysanne Gérard Quinton, représentant de la Confédération paysanne en CDOA.

Communiqué de presse du 8 octobre 2013

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire