FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    12/09 Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > La Confédération Paysanne signe la « déclaration alimentaire européenne (...)

La Confédération Paysanne signe la « déclaration alimentaire européenne »

lundi 19 avril 2010

Plusieurs organisations de la société civile appellent les citoyens à signer la déclaration pour une Politique Agricole et Alimentaire Commune saine, durable, juste et solidaire.

Un grand nombre d’organisations européennes, nationales ou locales de la société civile, inquiètes de l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture en Europe, viennent de lancer une « déclaration alimentaire européenne » pour mobiliser citoyens et autorités en vue de refaçonner la Politique Agricole Commune (PAC).

L’avenir de la PAC après 2013 a été débattu mi mars 2010 lors d’une audition de la Commission Agricole du Parlement Européen. Près de 200 organisations de 24 pays européens ont signé jusqu’à présent la déclaration et croient qu’un message fort est nécessaire pour ceux et celles qui prennent les décisions tant au niveau européen qu’au niveau national. Cette déclaration appelle à une réforme complète du système actuel et expose quels devraient être à leurs yeux les objectifs politiques d’une nouvelle Politique Agricole et Alimentaire Commune.

Pendant les 48 dernières années, la PAC a conduit à un système alimentaire industrialisé, très dépendant de l’énergie fossile, épuisant les ressources naturelles, et contribue de manière importante aux émissions de carbone et à la perte globale de biodiversité. La PAC a aussi conduit à des régimes alimentaires néfastes pour la santé et continue de nuire aux systèmes alimentaires des pays en développement. La nouvelle PAC doit répondre à ces défis en soutenant le développement de systèmes alimentaires justes, durables, transparents et démocratiques.

« L’Union Européenne doit reconnaître et soutenir le rôle crucial de l’agriculture paysanne dans l’approvisionnement de la population. Toutes les personnes devraient avoir accès à une alimentation saine, sûre, nutritionnelle. Les manières dans lesquelles nous cultivons, distribuons, préparons et mangeons devraient rendre honneur à la diversité culturelle de l’Europe, tout en fournissant l’alimentation de manière équitable et durable », indique la déclaration. L’agriculture paysanne crée de l’emploi et contribue à un monde rural plus diversifié.

« Après des décennies de domination des entreprises transnationales et de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sur le choix de politique agricole et alimentaire, il est temps pour la population en Europe de se réapproprier sa politique agricole et alimentaire ». Une nouvelle politique Agricole et Alimentaire Commune doit garantir et protéger un espace citoyen offrant le droit de définir ses propres modèles de production, de distribution et de consommation, et de gérer plus efficacement les précieuses ressources naturelle et garantir la biodiversité.

« Cette déclaration est la première étape dans notre effort pour construire un large mouvement en vue d’obtenir des politiques et des pratiques de souveraineté alimentaire en Europe. »

Nous encourageons les organisations, les groupes, et les personnes qui se sentent concernées par l’avenir de l’agriculture et de l’alimentation à signer cette déclaration en ligne sur www.europeanfooddeclaration.org et de l’utiliser comme outil pour lancer le débat sur le type d’agriculture et d’alimentation dont nous avons besoin.

Voir la liste des 187 premiers signataires de 24 pays européens : http://www.europeanfooddeclaration….

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire