FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    13/06 Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > La Confédération paysanne de Vendée demande une loi d’avenir ambitieuse (...)

La Confédération paysanne de Vendée demande une loi d’avenir ambitieuse !

vendredi 10 janvier 2014, par Confédération Paysanne de Vendée

Le projet de loi sur l’avenir de l’agriculture, l’alimentation et la forêt est examiné par les députés cette semaine puis par les sénateurs courant janvier.

Un constat : chaque année, il y a 250 paysans en moins en Vendée, c’est presque un Fagor-Brandt qui ferme en silence tous les ans. On aimerait voir la même mobilisation de nos élus !

La Confédération paysanne de Vendée demande aux parlementaires vendéens de se mobiliser sur ce sujet pour redonner un avenir aux paysans !

L’agriculture française est à la croisée des chemins : quel choix sera fait entre une agriculture de type industrielle, symbolisée par la ferme des 1000 vaches dans la Somme et une agriculture qui crée de la valeur ajoutée, des emplois et garantisse une alimentation saine avec des territoires vivants ? Seule cette seconde option est porteuse d’avenir pour les paysans vendéens. C’est ce message que la Confédération paysanne de Vendée a porté à Mme Bulteau, députée de la Vendée, lors d’une rencontre fin décembre.

Contacts :

Hubert Piveteau, porte-parole : 06-82-91-69-24

Michel Jolly, porte-parole : 06-72-72-69-97

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire