FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    10/10/2017 : à confirmer 07/11/2017 : à Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > La FNSEA et le ministère ont généré la violence par leur refus de (...)

SPACE à Rennes

La FNSEA et le ministère ont généré la violence par leur refus de démocratie

mardi 14 septembre 2010, par Corentin

Plusieurs centaines d’agriculteurs ont manifesté lors de l’inauguration du Space à Rennes le 14 septembre. Ils ont crié leur colère face à l’inefficacité des réponses apportées par le gouvernement à la crise qu’ils subissent, et la Confédération Paysanne revendique l’entrée de tous les syndicats représentatifs dans les interprofessions agricoles.

Le cœur du problème agricole se trouve dans la direction de la Fnsea dont on est obligé de constater :

  • l’incapacité à défendre les paysans : les 3/4 ont disparu en 20 ans et ceux qui restent n’ont plus de revenu ;
  • le vide total de propositions cohérentes pour l’avenir de l’agriculture et de l’alimentation.

Pour masquer ces deux faits majeurs, la Fnsea tente d’empêcher toute autre expression que la sienne dans la profession agricole.

L’Etat cautionne cette situation en refusant d’imposer le respect de la démocratie dans le fonctionnement des interprofessions agricoles. Il les autorise à percevoir les cotisations de l’ensemble des paysans, et les accords pris dans les négociations par un seul syndicat s’appliquent à tous.

Ce tandem qui co-gère toutes les politiques basées sur des prix bas et sur l’élimination des paysans vient de trouver une réponse au SPACE par une réaction vive des militants des autres organisations. Deux personnes sont interpellées. Elles ne peuvent être victimes pour toutes les organisations syndicales manifestant ce jour. Elles doivent être immédiatement relâchées.

La violence perpétuée par la Fnsea envers les autres représentants du monde agricole en imposant son pouvoir exclusif dans la représentation agricole n’est plus acceptable, ni légitime. Elle relève des pires systèmes politiques.

Le Ministre doit aujourd’hui prendre ses responsabilités, et organiser la démocratie en agriculture. Les paysans ne peuvent pas se laisser condamner à une disparition orchestrée par les seuls responsables de la Fnsea.

Les 300 millions d’euros annoncés par le Ministre ce matin ne sont rien dans un tel cadre professionnel totalement destructeur.

Des changements profonds et légitimes sont urgents immédiatement.

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire