FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    10/10/2017 : à confirmer 07/11/2017 : à Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > La conf’ Vendée rencontre Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture

La conf’ Vendée rencontre Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture

samedi 28 septembre 2013, par Confédération Paysanne de Vendée

Communiqué de presse : la Confédération paysanne défend l’emploi agricole

La Confédération paysanne de Vendée a rencontré cet après-midi le Ministre de l’agriculture, Mr Stéphane Le Foll dans le cadre de sa visite de la plate-forme de transformation de légumes ARIA ATCA. La ferme Vendée perd 250 emplois agricoles par an, en grande partie sur l’élevage. Dans le même temps, on constate que les céréaliers ont un revenu cinq fois supérieur aux éleveurs. Nous prenons acte des propositions du Ministre pour rééquilibrer les aides et aller vers un changement de modèle de production plus agro-écologique. Nous soutenons sa proposition d’une surprime aux 52 premiers hectares et d’une convergence des aides à 100%. Mais cela ne suffira pas pour arrêter l’hémorragie du nombre de paysans. Nous lui demandons d’aller plus loin en créant les conditions d’une vraie valorisation des produits en prenant en compte les coûts de production, ainsi qu’en renforçant les mesures agro-environnementales et de développement rural. En complément nous avons demandé au ministre :

  • la revalorisation des retraites pour assurer un minimum vital à tous les paysans retraités actuels et à venir dans l’objectif d’atteindre 85% du SMIC.
  • La reconnaissance des droits des cotisants solidaires et de leur importance de petites fermes pour l’emploi, et le dynamisme des territoires.

Contacts :

Hubert Piveteau, porte-parole : 06-82-91-69-24

Michel Jolly, porte-parole : 06-72-72-69-97

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire