FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    14/11/2017 : Nantes 16/11/2017 : Abbaretz 5/12/2017 : Secteur du Pays de Retz

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > La défense de l’emploi agricole, priorité de la Confédération Paysanne

La défense de l’emploi agricole, priorité de la Confédération Paysanne

lundi 11 juin 2012

A l’occasion de son Assemblée Générale du 7 juin réunissant l’ensemble des départements de la région, la Confédération Paysanne des Pays de la Loire a réaffirmé ses priorités dans le contexte de la préparation des élections Chambres d’agriculture 2013.

Partant du constat de la disparition de milliers d’emplois dans la production agricole depuis plus de 20 ans, à raison de plus de 2000 par an en Pays de la Loire (source RGA 2010) et de la valeur ajoutée, il devient plus qu’urgent de mettre tout en oeuvre pour développer l’emploi paysan. Contrairement aux idées reçues, cette hémorragie n’est pas inéluctable, bien au contraire.

Arrêtons de tout miser sur la concentration des productions et la spécialisation des régions. Les dégâts de cette fuite en avant, au-delà de la destruction d’emploi, sont aujourd’hui bien reconnus y compris le plafonnement voire la baisse des rendements. Dans un contexte où la rareté de certaines ressources va devenir problématique (eau, pétrole, foncier,…), la réappropriation de l’agro-écologie par les paysans sera primordiale.

Le seul moyen de recréer de la valeur ajoutée dans les territoires passe par le maintien et le développement de l’activité agricole à la production.

Les politiques publiques européennes, nationales et régionales se doivent d’arrêter de soutenir à bout de bras cette agriculture destructrice d’emploi et de valeur ajoutée. Elles doivent au contraire accompagner la mutation inéluctable par des soutiens ciblés qui répondent aux enjeux sociaux et environnementaux.

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire