FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    10/10/2017 : à confirmer 07/11/2017 : à Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Le Foll mollit sur la PAC, la Confédération paysanne de Vendée lui envoie du (...)

Le Foll mollit sur la PAC, la Confédération paysanne de Vendée lui envoie du Viagra

mercredi 27 novembre 2013, par Confédération Paysanne de Vendée

Communiqué du 30 septembre 2013

Dans quelques jours, le Président de la république, François Hollande annoncera les grandes lignes de la réforme au Sommet de l’élevage de Cournon. Aujourd’hui, la FNSEA met la pression sur le ministre de l’agriculture. Le Foll semble mollir sur ces objectifs d’une PAC favorisant l’élevage et l’emploi, c’est pourquoi la Confédération paysanne de Vendée lui envoie du Viagra ! Nous dénonçons la position de la FNSEA et de la Coordination rurale, uniquement guidée sur la sauvegarde des primes des céréaliers et des gros éleveurs. La majorité des paysans vendéens auraient à y gagner avec le scénario défendu par la Confédération paysanne. Nous demandons une PAC qui change réellement les choses. La convergence des aides doit être totale et rapide, 100% en 2019. Nous avons trop entendu qu’il faut « rééquilibrer sans déséquilibrer ». Difficile de comprendre comment il sera possible de soutenir les plus en difficulté sans ponctionner les nantis. Les 50 premiers hectares doivent être majorés, de façon conséquente, avec 30% de l’enveloppe. Nous demandons aux paysans vendéens de bien regarder la position de leur syndicat et de faire entendre leur voix. Nous demandons aussi aux parlementaires vendéens de se saisir de la question et de défendre une véritable ambition pour l’agriculture.

Contacts : Hubert Piveteau, porte-parole : 06-82-91-69-24 Michel Jolly, porte-parole : 06-72-72-69-97

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire