FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    10/10/2017 : à confirmer 07/11/2017 : à Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Les Confédérations Paysannes de l’Ouest interpellent la coopérative ELIVIA sur (...)

Abattoirs du Lion d’Angers

Les Confédérations Paysannes de l’Ouest interpellent la coopérative ELIVIA sur la crise des producteurs de viande bovine

lundi 15 novembre 2010, par Confédération Paysanne de Vendée

Voir le diaporama

Une trentaine de producteurs de viande Bovine de la Confédération Paysanne ont bloqué l’accès de l’abattoir ELIVIA au Lion d’Angers propriété du groupe Terrena qui représente 15 % des abattages en France.

Nous avons pu exposer auprès de la direction nos revendications pour obtenir des prix rémunérateurs à la production et ne plus être la variable d’ajustement de la filière Viande Bovine.

Nous regrettons le manque d’implication du système coopératif au niveau national dans les discussions pour mettre en oeuvre une contractualisation qui garantisse une rémunération équitable des différents acteurs de la filière.

Nous avons également dénoncé l’opacité qui règne autour des marges de ces opérateurs.

Après 4h00 de blocage nous avons pu lever le siège de l’entreprise, le président de Terrena ayant accepté de relayer la demande de la Confédération Paysanne d’être présente au niveau des discussions nationales, et nous avons obtenu un rendez-vous auprès du médiateur Loic Gouello mercredi 10h00 à la préfecture d’Angers.

Nous sommes unis au niveau des producteurs et nous appelons nos adhérents à rejoindre toutes les mobilisations d’ici mercredi 17 Novembre.

Confédérations Paysannes de l’Ouest – Bretagne ; Pays de la Loire ; Limousin ; Poitou-Charente

Voir le diaporama

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire