FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    10/10/2017 : à confirmer 07/11/2017 : à Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > Les paysans du marais, pas tous hostiles à l’environnement

Les paysans du marais, pas tous hostiles à l’environnement

mardi 9 octobre 2012, par Confédération Paysanne de Vendée

9 oct 2012

La Fédération Départementale des Syndicats des Exploitants Agricoles (FDSEA) fait feu de tout bois en cette période de campagne électorale. Elle instrumentalise systématiquement les démarches environnementales pour détourner les agriculteurs des vrais problèmes agricoles.

Dernièrement, ce sont les mesures compensatoires qui sont utilisées pour faire peur aux agriculteurs : Elles seraient une perte pour l’agriculture. La Confédération Paysanne porte une autre vision de l’agriculture. Les terres de Saint Gervais mentionnées dans l’article d’Ouest France du 27/09/2012 étaient en friche depuis plusieurs années. Depuis qu’elles sont en mesures compensatoires, ces terres ont retrouvé leur vocation de production agricole.

Pourquoi la FDSEA s’inquiète ? Peut-être parce que ces terres promises au responsable local de la FDSEA ont été attribuées par la CDOA* à deux exploitants : l’un de la Confédération Paysanne, l’autre de la Coordination Rurale…

Quand aux terrains de la LPO*, la totalité des 100Ha propriétés de l’association sont loués à des agriculteurs. Plusieurs candidats se sont déjà manifestés pour louer des terres à la LPO. Pourquoi la FDSEA s’inquiète ? Peut-être parce que ces terres de marais ne vont pas systématiquement à l’agrandissement des exploitations de ses responsables syndicaux.

La Confédération Paysanne, qui défend l’agriculture avec des exploitations à taille humaine, souhaite rappeler que sans Natura 2000 et les MAE*, ce serait 4 millions d’euros par an en moins pour le territoire du Marais Breton. Dans ce marais, il y a de la place pour la nature et pour les éleveurs qui cohabitent parfaitement.

L’agriculture du marais se porterait mieux si les aides étaient plus équitablement réparties. La Confédération Paysanne défend donc le plafonnement des aides liées au MAE à 20000€/an maximum par personne. De plus, pour les exploitants de plus de 50 ans, les aides devraient être réservées à ceux qui s’engagent à transmettre leur ferme pour l’installation de nouveaux candidats. Deux propositions un peu trop équitables pour des responsables syndicaux habitués à se partager les privilèges en désignant des boucs émissaires pour faire diversion.

Contact presse : Ludivine Cosson, membre du Comité Départementale de la Confédération Paysanne de Vendée : l.cosson@gmail.com, 0662463003 Nicolas Clouet, adhérent de la Confédération Paysanne de Vendée : nicoclouet@gmail.com

*CDOA : Commission Départementale d’Orientation Agricole, présidée par le préfet. *LPO : Ligue de Protection des Oiseaux *MAE : Mesures Agri-Environnementales

Portfolio

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire