FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    14/11/2017 : Nantes 16/11/2017 : Abbaretz 5/12/2017 : Secteur du Pays de Retz

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Publicité foncière > Maine et Loire > OGM / Semences : Stop à l’étouffement des paysans !

Angers, jeudi 28 novembre 2013

OGM / Semences : Stop à l’étouffement des paysans !

Les plantes mutées sont des OGM

mardi 10 décembre 2013, par Conf 49

250 paysans et militants ont marché aujourd’hui au sein du plus grand pôle européen de biotechnologies végétales à Angers. Sur leur passage, ils ont semé des semences de ferme et paysannes. Une mobilisation pour démontrer que les plantes mutées qu’on nous présente comme inoffensives sont bien des OGM, et pour alerter sur la Loi contrefaçon qui criminalise le métier des paysans.

C’est avec des slogans contre les OGM et pour le droit à ressemer, sur fond de musique festive, que les manifestants du jour se sont mobilisés. Une délégation a par ailleurs été reçue par la direction du Geves (Groupe d’étude et de contrôle des variétés et des semences). Elle a rappelé notre inquiétude de voir des gènes brevetés de plantes mutées contaminer les champs voisins, en particulier le colza, très volatil. Au delà, nous estimons que le Geves, en tant qu’organisme public, doit être garant de la reconnaissance de la conservation à la ferme. Cependant, il nous semble indispensable que cet organisme conserve son statut public pour ne pas laisser les multinationales seules dépositaires de la recherche sur les semences.

Entre les risques induits par les nouvelles plantes mutées et la criminalisation de leur métier par la Loi contrefaçon qui organise la répression contre ceux qui voudraient ressemer leurs semences, la situation des paysans devient insupportable. Nous ne pouvons accepter de laisser tout pouvoir sur notre métier aux industriels. Cette action, qui démontre la profonde inquiétude des paysans, n’est que le début de la mobilisation pour la défense de leurs droits.

Documents joints : plaquette plantes mutées / OGM cachés, et document Loi contrefaçon



Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire