FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    10/10/2017 : à confirmer 07/11/2017 : à Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Procès Lactalis-Confédération paysanne de la Loire

Procès Lactalis-Confédération paysanne de la Loire

Tous à Saint Etienne le 1er juin pour défendre la liberté syndicale

mercredi 11 mai 2011

Mercredi 1er juin, au Tribunal de St-Etienne, le géant de l’industrie laitière Lactalis - 3ème groupe laitier mondial, 126 laiteries dans 24 pays, un chiffre d’affaires de 9,4 milliards d’euros, des profits tenus secrets ; et qui collecte la moitié du lait dans la Loire - prétend faire condamner le syndicat Confédération paysanne et son secrétaire général de l’époque Philippe Marquet, paysan éleveur laitier, pour des actions menées en 2009 contre l’effondrement du prix du lait (payé alors entre 22 et 26 centimes d’euros le litre !), et exige d’eux 14 000 euros de dommages et intérêts.

Dans les départements de la Loire et du Rhône - qui comptent encore 3000 éleveurs laitiers - les actions ont été nombreuses en 2009 au moment de "la grève du lait". Deux ans après, les choses ne se sont guère arrangées, et en plus voilà que Lactalis veut faire condamner les paysans pour le blocage de son usine d’Andrézieux-Bouthéon. Tout le monde comprend bien qu’il s’agit en réalité de mater ceux qui défendent l’agriculture paysanne, et de décourager toute idée de résistance.

Un comité de soutien se mobilise pour soutenir la Confédération paysanne et son secrétaire général.

Le 1er juin 2011, un grand rassemblement aura lieu de 10h à 22h place Jean Jaurès à St-Etienne. A 12h30, la manifestation se dirigera vers le Tribunal de Grande Instance. Dans l’après-midi, auront lieu des débats et des interventions de soutien.

Tous ceux qui défendent la liberté d’action syndicale sont aussi invités à nous rejoindre à LAVAL le 1er juin 2011.

Témoignons notre solidarité à ceux qui ont osé des actions légitimes pour défendre notre revenu.

Alors que les laiteries ont joué avec la provocation en avril 2009 en payant aux producteurs un prix du lait à 210 € les 1000 litres, il est inacceptable que ces mêmes laiteries aujourd’hui fassent un procès à nos responsables syndicaux en réclamant des dommages et intérêts.

Philippe MARQUET ne doit pas être condamné pour avoir défendu notre cause.

Donnons quelques heures de notre temps pour manifester à LAVAL le 1er juin à 11 heures devant LACTALIS (au rond point direction Mayenne)

Nous rencontrerons la Direction pour demander l’arrêt des poursuites.

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire