FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir Les cafés installation à venir

    14/11/17 : Nantes (44) 16/11/17 : Abbaretz (44) 27/11/17 : La Roche sur Yon (85) 5/12/17 : Frossay (44)

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Quel avenir voulons-nous pour la viticulture en Anjou ?

Café-débat

Quel avenir voulons-nous pour la viticulture en Anjou ?

Jeudi 19 avril à 20h30 Espace du Mail (Place du Mail) Rablay-sur-Layon

mercredi 11 avril 2012, par Conf 49

L’Association « VIVRE AU PAYS » et la Confédération paysanne organisent une conférence-débat sur l’avenir de notre viticulture.

Cette conférence fera suite à une invitation, dans la journée, de l’INRA à la Plate-forme Régionale de l’Innovation à Montreuil-Bellay où seront présents les membres de la Commission Viticole Nationale et Départementale. L’INRA nous fera un point très précis de l’avancée et de la finalité de ses recherches sur les divers parasites et maladies que les viticulteurs peuvent rencontrer.

Lors de la conférence, le soir même, cette commission viticole nous informera de ce que l’INRA projette pour notre viticulture.

Ensuite nous aborderons la CVO (Contribution Volontaire Obligatoire). C’est une contribution qui est certes obligatoire mais n’a rien de volontaire…

Mais surtout, nous voyons mal ou pas du tout les répercussions de cette cotisation. Il nous semble que concrètement, la viticulture paysanne, citoyenne, autonome, respectueuse de l’environnement n’est pas soutenue par les instances qui devraient, avec cette contribution, être plus efficace…

Nos collègues du Bordelais ont porté un combat juridique pour dénoncer l’inéquité de la CVO. Le conseil constitutionnel les a débouté. Nos collègues n’en resteront pas là… Ils seront présents à cette conférence pour nous faire part de la suite qu’ils comptent donner.

Enfin, nous ferons un point sur l’avenir des droits de plantation. Ces droits de plantation, et donc la dérégulation du marché, sont remis en cause par la politique européenne agricole dite « libérale ».

On peut dire que c’est un combat entre les pays de l’Europe du sud qui veulent garder ces droits et ceux de l’Europe du Nord, dont la France, qui veulent tout libéraliser pour mieux anéantir la viticulture paysanne et citoyenne.

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire