FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    12/09 Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > PAC : Pour la moins mauvaise répartition possible !

PAC : Pour la moins mauvaise répartition possible !

mercredi 9 octobre 2013, par animation53

La Confédération paysanne déplore le choix des demi-mesures annoncées mais poursuit son travail sur les modalités d’application avec comme seul objectif la moins mauvaise répartition possible. Le devenir de tous les éleveurs est notre priorité.

La Confédération paysanne déplore le choix des demi-mesures annoncées.

Il aurait été possible de redistribuer plus aux 50 premiers hectares puisque l’enveloppe consacrée aurait pu atteindre 30% du premier pilier ; or, le choix a été fait de ne retenir que 20%. Ce dispositif dédié à la pérennisation des exploitations et donc de l’emploi s’en trouve donc affaibli.

Par ailleurs, renoncer à la convergence totale permet de maintenir encore les privilèges. C’est une occasion manquée de simplification administrative et d’arrêt de la marchandisation des droits lors des reprises.

La Confédération paysanne poursuit son travail sur les modalités d’application avec comme seul objectif la moins mauvaise répartition possible.

Nous resterons vigilants sur la mise en place des aides couplées à l’élevage afin que tous les éleveurs soient reconnus et non qu’une part en soit écartée par la mise place de planchers d’effectifs. Le devenir de tous les éleveurs est notre priorité.

Communiqué de presse, Laval, le 9 octobre 2013

PDF - 74.8 ko

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire