FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    10/10/2017 : à confirmer 07/11/2017 : à Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > Répression policière à Notre-Dame-des-Landes : L’État n’a-t-il rien d’autre à (...)

Répression policière à Notre-Dame-des-Landes : L’État n’a-t-il rien d’autre à faire ?

COMMUNIQUE DE PRESSE COPAIN 85

jeudi 18 octobre 2012, par Confédération Paysanne de Vendée

Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles INdignées par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (44)

La Roche Sur Yon, le 18 octobre 2012

Le collectif Copain dénonce et déplore l’opération policière de grande ampleur engagée depuis le 16 octobre par l’État sur le site du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour en déloger les occupants. Par cet acte de pure répression arbitraire vis-à-vis de personnes vivant depuis des mois sur des lieux inoccupés, les autorités publiques se discréditent sur la forme pour masquer leurs incohérences sur le fond.

L’inutilité de ce projet, son inopportunité financière, et son non-sens social et environnemental mériteraient une approche plus intelligente que celle adoptée actuellement.

Le collectif Copain poursuivra son action pour dénoncer ce type de projet en total décalage avec les enjeux locaux et nationaux : préservation des terres agricoles, souveraineté alimentaire, défense de l’emploi agricole, vitalité des territoires, préservation de la biodiversité, maintien des zones humides…

Tous ces enjeux sont régulièrement repris dans les discours de nos gouvernants mais l’interprétation qui vient d’en être faite sur le terrain en dit long sur le chemin à parcourir pour les traduire concrètement .

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire