FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    10/10/2017 : à confirmer 07/11/2017 : à Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > TEMPS SEC : les initiatives de la Conf’ 44

TEMPS SEC : les initiatives de la Conf’ 44

jeudi 27 mai 2010, par Virginie

la Confédération Paysanne de Loire-Atlantique vient de prendre plusieurs initiatives face à l’inquiétude grandissante des éleveurs liée au manque de fourrages, en raison du temps sec depuis plusieurs mois.

La Confédération Paysanne de Loire Atlantique vient de demander par courrier au Préfet de mettre en place une cellule de crise sur la sécheresse.

En effet, les exploitations agricoles de Loire-Atlantique subissent les conséquences d’un printemps sec et d’un hiver froid. En élevage, l’hiver rigoureux a retardé la mise à l’herbe des troupeaux, réduisant à un niveau très bas pour la saison les stocks de fourrages disponibles. Les précipitations faibles depuis la fin de l’hiver n’ont pas permis des ensilages d’herbe ou des récoltes de foins suffisantes.

Nous sommes actuellement alertés par des agriculteurs qui constatent que cette situation rend l’approvisionnement et la reconstitution des stocks de fourrage très incertains, et réduit considérablement les rendements des cultures. Nous craignons que cette situation ait des conséquences dramatiques pour la majorité des agriculteurs de Loire-Atlantique, alors même qu’une crise économique sans précédent frappe l’agriculture, et que les trésoreries des exploitations sont au plus bas depuis plusieurs mois.

La cellule de crise demandée au Préfet, conformément aux pouvoirs dont il dispose, devra pouvoir coordonner, dans un esprit d’ouverture, toutes les initiatives qui permettront d’empêcher la spéculation sur les fourrages (déjà constatée sur la paille) et une catastrophe économique pour les agriculteurs.

De plus, nous avons envoyé un courrier à tous les Maires de Loire Atlantique pour leur demander de ne pas broyer l’herbe dont les communes sont propriétaires, mais plutôt de les mettre à disposition des éleveurs pour qu’ils les fauchent et alimentent leur bétail.

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire